Make your own free website on Tripod.com

 
ACCUEIL 

 

 

Au fond, Marguerite Andersen est une vagabonde : Née en Allemagne, elle a vécu en Tunisie, en France, en Angleterre, en Éthiopie, aux États-Unis et au Québec. Elle vit aujourd’hui à Toronto. Mais c’est aussi une femme sérieuse : Staatsexamen (Freie Universität Berlin), Ph.D. en lettres françaises (Université de Montréal), un doctorat honorifique de l’Université Mount Saint Vincent, à Halifax. Et trois enfants par-dessus le marché !

 

Portrait de Marguerite Andersen par Anne Brown, 1993

 

Elle aurait voulu être actrice, mais pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants, elle est devenue professeure; sa carrière univertsitaire l’a menée jusqu'au grade de professeure titulaire et chef de département.C’est au moment d’un congé sabbatique qu’elle a écrit De mémoire de femme, un roman partiellement autobiographique aux résonances philosophiques et politiques. En 1983, un comité de l’Union des écrivaines et écrivains québécois a décidé que ce livre méritait le Prix du Journal de Montréal ; une douzaine d’œuvres de fiction et de prose poétique ont suivi ce premier succès. Un roman, La Soupe, a en 1995 remporté le Grand Prix du Salon du livre de Toronto.

Deux recueils de nouvelles, Courts Métrages et Instantanés (1991) et Les Crus de l’Esplanade (1998) ont assuré à Marguerite Andersen une place de choix parmi les nouvellistes francophones du Canada. Actuellement, elle dirige Virages, une revue consacrée à la nouvelle. Ni trop vagabonde, ni recluse dans une tour d’ivoire, Marguerite Andersen est tout simplement une femme active.

Copyright © 2002 Marguerite Andersen
Site Design by Techno Bean Productions